course au trésor des magiciensMes jeux encouragent-il la discrimination ? Voilà un sujet bien délicat et sensible que j’ai envie d’aborder.
Il faut que je vous confie qu’il n’y a aucun jeu pour fille et aucun jeu réservé aux garçons dans mon site. D’ailleurs je suis toujours un peu gênée lorsqu’on me pose la question du genre.

C’est vrai que dans le jeu des fées et des magiciens il y a une vidéo de fée. Mais ce n’est pas pour autant que ce jeu ne s’adresse pas aux garçons. Un garçon de 8 ans peut éprouver de l’empathie pour une fée en perdition, c’est même important que de l’y encourager.  Je vais dans cet article tenter de vous expliquer pourquoi j’ai cherché à inciter les parents à réunir des équipes mixtes autour de ce divertissement en ajoutant des cartes d’invitation plus masculine et des diplômes “spécial magicien”.

La différence de traitement entre les filles et les garçons

Garçons et filles s’amuseraient-ils différemment dans un monde libre de préjugés où ils ne recevraient pas un traitement différent ?
Il me semble aussi important pour un garçon de le sortir de l’esprit de compétition, de force et  réussite à tout prix en l’entrainant vers des jeux coopératifs, que d’encourager la force et l’assurance des filles en incitant  leurs parents à choisir un jeu compétitif.  Dans “Graine de pirate” une chasse au trésor pour enfant de 4 à 8 ans j’ai complété les illustrations de pirate par une “piratesse” pour encourager les parents à proposer ce jeu pour fêter l’anniversaire d’une petite fille.

Bien des études montrent que le sexe de l’enfant conditionne l’attitude des adultes vis à vis de lui. Les filles sont plus volontiers consolées mais pas encouragées à explorer ou à prendre des risques. En revanche les garçons sont plus facilement encouragé à se montrer téméraires mais en revanche sont souvent seuls pour affronter leurs peurs, leur solitude ou leur tristesse. (tout le monde sait que les garçons ne doivent pas pleurer).

Si on veut rééquilibrer  cette différence de traitement, on peut alors penser que les garçons ont besoin de jeux qui mettent l’accent sur les émotions et sur l’attachement tandis qu’il faudrait inciter les filles à déployer leur ailes en leur proposant des rôles de personnages plus téméraires pour leur donner de l’assurance et encourager leur esprit de compétition.

Car en laissant l’enfant démêler seul son identité sexuelle, nous l’abandonnons aux publicitaires qui lui diront comment se comporter, à quoi ressembler et comment penser.

Je ne veux surtout pas avoir l’air de donner une leçon, d’ailleurs je me demande bien pourquoi moi-même j’ai choisi dans le jeu des fée et des magiciens une pauvre fée en perdition qui cherche à échapper à un vilain sorcier qui veut l’épouser et non un pauvre magicien harcelé par une méchante sorcière qui veut faire de lui son époux. Est-ce juste parce que ma fille de 10 ans pouvait jouer le rôle de la fée pour la vidéo ?

 

 

 

Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.