Jouer avec ses enfants leur procure un profond sentiment de connexion. Dans mes articles, je vous parle régulièrement du jeu libre, mais je n’en ai jamais encore donné d’exemple concret et je me rends compte en lisant vos commentaires que beaucoup de parents se demandent comment mettre en œuvre ce type de jeu.
Le jeu libre est un jeu sans règles précises où les joueurs s’amusent à faire semblant. Les enfants pratiquent spontanément ce jeu de rôle.
Jouer de cette manière permet de rencontrer les enfants sur leur terrain, dans leur monde. Il suffit, pour jouer, de leur emboiter le pas.
On joue à la marchande, à la maitresse, au papa et à la maman…

Le jeu libre permet se rencontrer

Prenons par exemple le jeu du papa et de la maman

Simon et Alix joue et moi la maman je leur emboite le pas…

Simon fait le papa : “allez les enfants il est temps d’aller dormir”

Alix fait l’enfant : “encore un petit moment, papa, je ne suis pas fatiguée”

Simon : “Ne commence pas à m’énerver Alix va te coucher tout de suite, demain il y a l’école”

Alix : “Je n’aime être seule dans ma chambre, tu viens me raconter une histoire ?”

Simon : “C’est toujours la même chose, tu ne veux jamais dormir, je vais me fâcher Alix !”

Alix : “S’il te plait papa”

Simon : “C’est hors de question, j’ai du travail moi, tu montes immédiatement ou je te donne une fessée”

Alix : “hou hou hou (pleurs…)”

Exemple de maman qui intervient : “Je suis le petit lutin de tes rêves, viens dans ta chambre et moi je te raconterai mon histoire”

Alix : “Non je ne veux pas car c’est mon papa qui doit venir me voir, il ne vient jamais lui, il est toujours fâché, j’ai envie que papa vienne me faire un câlin, petit lutin de mes rêves va chercher mon papa, et je te donnerai une récompense”

Simon : “j’ai eu du travail Alix, ça suffit !”

La maman qui joue le petit lutin : “Tu sais Alix ton papa est fatigué le soir car il travaille beaucoup pour s’occuper de notre famille, si tu veux on peut changer les règles, c’est toi qui va descendre le voir tous les soirs et lui raconter ton histoire”

Alix : “hou hou (pleurs), je ne peux pas moi je ne connais pas d’histoires…”

La maman qui joue le petit lutin : “tu pourrais lui raconter ce qui t’es arrivée dans la journée, ce serait une histoire qui lui plairait je suis certaine, tu pourrais essayer dès ce soir, qu’en dis-tu ?”

 

Conclusion sur le jeu libre

Ce scenario montre qu’il est facile en pénétrant leur monde par le biais du jeu de mieux comprendre quels sont les préoccupations de nos enfants. De la même manière vous pouvez écouter les paroles des petites chansons qu’ils inventent et qui révèlent quelquefois leurs frustrations, leurs inquiétudes du moment…

C’est un moyen simple et facile de tenter de les aider ou de les rassurer. Cela ne demande aucune expérience, juste de l’écoute et un petit sens de l’improvisation.
Il est possible après avoir joué à l’une de nos chasses au trésor d’utiliser un personnage du jeu et de le faire intervenir dans un jeu libre comme je l’ai fait avec le petit lutin.
Cette médiation encouragera le dialogue.

à découvrir

jeux-de-pistechansons-comptinesjeu-enigmes

 

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.